Nouvelles sorties d’octobre!

Young Adult et Inclassables verront arriver chacun à leur tour une nouveauté!

 

Tout d’abord, « Jörg Oeuil, l’ange qui n’avait pas le permis » de Brigitte Guilbau fera sa sortie officielle ce samedi 27 octobre à partir de 14 heures à L’Empreinte Belge ( rue Godefroid à Namur)

Avec ce Dixième roman, notre agitatrice de neurones préférée, nous apprendra que les valises familiales et les héritages inconscients , définissent nos actes présent. Apprendre à dire « non » pour nous construire, apprendre à dire « non » pour avancer.

Serait-ce une coïncidence si l’un des premiers mots répétés par nos enfants, et ce, avec parfois joie est ce simple mot de revendication ?

Jörg Oeuil est né il y a longtemps. Tellement longtemps qu’il ne se souvient plus. Il ne se souvient pas de son trépas.
Jörg Oeuil fait partie de ces satisfaits qui envisagent l’essentiel comme secondaire. Il n’est pas du genre à se poser des questions.
Et pour quoi s’en poserait-il ?
Il ne savait plus qu’une chose : il s’était éveillé avec un lever de soleil, courbaturé et chancelant, migraineux et de mauvaise humeur, flanqué d’ailes plus encombrantes l’une que l’autre, impossible à manœuvrer. Trop grandes pour son corps élancé. Empoté par cet attribut qu’il n’avait pas demandé, Jörg Oeuil se sentait ridicule.

Avez-vous deviné ? Êtes-vous prêt à vous confronter à votre capacité à prononcer ce simple mot qu’est le « non » ?

Ensuite, Christophe Renault, nous revient avec un tout nouveau bébé « Nom de code : Albane »

Il n’y a pas de hasard quand les deux sorties d’octobre nous parlent d’ange. Dans ce deuxième roman, les anges sont un peu spéciaux. Ils s’occupent des humains devant être reprogrammés ou gagnent des points d’expérience lorsqu’ils doivent intervenir pour « sauver » leur « protégé.

 

Un Young Adult qui ouvre les yeux sur une société malade.

Elle s’appelle LUI-P3-6-99 – dite Albane pour les intimes. Parmi ceux-ci, il y a son Pierre, le plus intime de tous puisqu’il est précisément son protégé. Seulement, voilà ! Le métier d’ange gardien est en pleine restructuration. Les caisses de magie sont vides. On rogne sur tous les sortilèges. Avec tous ces fous de Dieu qui s’engagent les uns après les autres, toutes les équipes sont sur les dents ! Du coup, on liquide. On fait la traque aux inutiles. La Grande Direction s’est réunie : on va éliminer les vivants qui ne vivent pas. À quoi bon leur dispenser de l’énergie ? C’est féerie perdue !

Pierre est de ceux-là. Il est donc voué à disparaître. Précisément, il va être envoyé en camp de rééducation. Un professeur l’y attend. Un prof d’un nouveau genre, capable de lui apprendre le goût de s’engager. D’exister. Sa méthode ? Citer du Walt Disney.

Pendant ce temps-là, Albane, elle, va devoir s’occuper d’un nouveau cas, un terroriste prêt à tout pour mettre le pays en sang.

Nouvelle recrue : Lorenzo Cecchi

Lorenzo Cecchi est né à Charleroi en 1952. Agrégé en sociologie, il a été animateur de maison de jeunes, promoteur des spectacles au National, administrateur de sociétés, ou encore commissaire d’exposition avant de terminer sa carrière en tant que commercial dans une société de protection incendie. Pendant dix ans, il a également enseigné la philosophie de l’art à l’académie des Beaux-arts de Mons.

Son premier roman, « Nature morte aux papillons » au Castor Astral (2012) a été sélectionné pour le Prix Première de la RTBF, le prix Alain-Fournier, ainsi que les prix Saga Café et des lecteurs du magazine « Notre Temps ». Il a publié chez ONLIT éditions « Faux Témoignages » et « Petite fleur de Java », respectivement en 2014 et 2015. En 2016 sont parus « Un verger sous les étoiles » aux éditions du CEP et Contes espagnols, un recueil de nouvelles illustrées par le peintre Jean-Marie Molle, au Cactus Inébranlable Editions. Sans oublier le recueil de nouvelles « Le Blues social Club », également au Cactus Inébranlable Editions.

Ce 23 septembre 2018, il présentera son nouveau roman « Paul, je m’appelle Paul » lors de l’Art de Livre d’Aywaille.

« Je m’appelle Paul », ce sont les seuls mots que prononce l’enfant rescapé d’une tragédie dans laquelle ses parents et ses sœurs ont péri. Le monoxyde de carbone a tué.

Adopté aussitôt par «tante Armelle», sœur de sa mère, qu’il ne connaissait pas. Il sera élevé, rue Varin, près de la gare des Guillemins à Liège, une rue éclairée aux néons de la prostitution. Ensuite viendra l’apprentissage à la boucherie où Léa, sa patronne, nouera avec lui une relation sentimentale qui durera toute sa vie.

Oui, ce Paul est inspiré d’un homme politique qui a réellement existé dans la Belgique des années 60-70.
Si la ressemblance est grande, elle n’est que prétexte à écrire une biographie complètement fantasmée du personnage, sans grand rapport avec l’original.

Vous pouvez d’ores et déjà retrouver Paul en exclusivité chez POP&C, rue de Marcinelle à Charleroi!

Le 30 juin prochain, venez découvrir le monde de l’Electro.

Comme vous le savez, notre but est de faire découvrir de nouveaux talents, de nouvelles plumes incisives.

C’est le cas, ici, avec Samuel Bury et son déconcertant « Electropismes ». Mélange de roman noir et de chronique de vie nocturne. Sans langue de bois, il vous plonge dans l’univers parfois un peu « dark » et « underground » du monde de la musique électronique.

La FNAC nous ayant fait confiance, nous comptons sur vous pour venir nous retrouver ce samedi 30 juin à la FNAC Charleroi.

Nous vous laissons avec la présentation du roman par l’auteur lui-même et les informations nécessaires à votre organisation.

 

Le Festival du Livre de Charleroi, c’est dans trois semaines !

Troisième année pour cette très chouette organisation, troisième année que nous signons notre participation à cet événement incontournable à Charleroi.

Les auteurs annoncés sont :

Une petite surprise zébrée se baladera certainement dans les allées, donc n’hésitez pas à nous rejoindre pour y découvrir nos auteurs, leurs romans et pourquoi pas succomber à l’appel de la lecture !

Ce sera également la première séance de dédicace régionale de notre auteur carolo Samuel Bury. Fans de roman noir et de musique électronique, nous vous attendons !

Vous pourrez aussi y découvrir d’autres titres, anciens ou plus récents.



Venez faire de cette troisième éditions du Festival du Livre de Charleroi, le succès des initiatives carolos de cette année 2018 !

Nouveauté de mai : « Insasissable Francisca » de Jean Jossart

Après le succès incontesté de son précédent roman «Un monde d’éternité », Jean Jossart nous revient dans les « Inclassables » avec « Insaisissable Francisca ».

Sur fond de romance contemporaine, « Insaisissable Francisca » est une recherche sur les origines du héros. De Miami à Bruxelles, en passant par Namur et Charleroi, Jean nous fait voyager de date en date et de découverte en découverte.

Vous pourrez découvrir l’Histoire de Renaud à partir du 06 mai !

Jean vous donnera également rendez-vous pour l’occasion au Festival du Livre de Charleroi, organisé pour la troisième année consécutive par nos collègues des Éditions du Basson chez Raoul (derrière la gare de Charleroi Sud).

Quatrième de couverture :

C’est au retour d’un voyage à Miami que Renaud rencontre Alexandra, une jeune Québécoise.

Une complicité inespérée se créera entre eux et les conduira vers un destin commun.

L’apparition de cette « Insaisissable Francisca Jessica » piquera au vif la curiosité du jeune cadre célibataire qui le poussera à la recherche de ses origines.​

Prix : 19,50 euros

ISBN : 978-2-930848-53-2