Nouveauté au rayon jeunesse !

C’est Renaud De Vriendt qui rejoint l’équipe des auteurs LiLys et nous propose un roman jeunesse mettant en scène un groupe d’adolescents, et particulièrement Sacha, une jeune fille passionnée de musique qui se retrouve malgré elle au casting d’une adaptation cinématographique très attendue.

Comment gérer cette nouvelle notoriété et les jalousies qui en découlent ? Par ce roman, Renaud nous plonge dans cette recherche du « moi », dans les doutes et les espoirs qui nous habitent tout au long de notre vie.

Mais qui est Renaud ?

C’est un auteur belge de trente-deux ans à qui l’on doit, entre autres, les séries JusticeS et Lola Bourdon aux éditions Kennes. Fort de ses études de cinéma, il dépeint avec réalisme les coulisses d’un tournage. Amoureux de son pays, il lui tient à cœur d’ancrer ses récits dans la culture belge.

La couverture de « Ma Vie d’actrice » est l’œuvre de Christine Alcouffe

Photo: Christine Alcouffe / Source: ChristineAlcouffe.com

Christine est illustratrice, diplômée avec mention de l’école Émile Cohl (Lyon) en 2010.

  Elle travaille d’une part pour des éditeurs jeunesse comme Playbac, Hatier, Gründ, Bordas, Hemma, Hachette, ou Mango sur des projets de livres jeunesseet de livres activité, d’autre part pour des jeux de société destinés aux adultes et aux enfants : CatchUp Games, Bankiiiz, Bioviva, Tiki Editions, Explor8, Grrre Games…
 

Son site 

Synopsis : Sacha est âgée de dix-sept ans et rêve de devenir musicienne. Rien ne la prédestine au métier d’actrice, aux projecteurs et aux interviews. Surtout pas sa phobie des caméras… Alors, quand elle décroche le rôle principal d’« Émy lit vos pensées », son entourage s’étonne et s’adapte difficilement à sa nouvelle notoriété. Sacha parviendra-t-elle à jongler entre les plateaux de cinéma, les jalousies suscitées et les obligations scolaires ?« Ma vie d’actrice » sera disponible dès le 11 avril prochain et est dès à présent en précommande sur www.LiLysEditions.shop (Celles-ci seront dédicacées par l’auteur le 6 avril).

Du Muguet, une constellation et une boutique en ligne

Trois ans après la sortie du roman « Le temps des coquelicots », Pierre-Marie Dumont-Saint Martin nous conte dans « Le temps du Muguet », l’aventure de son héros, Gérard Vandervelde lors de la Seconde Guerre mondiale.

Un roman historique précis et une écriture toujours poétique ponctuée de musique classique.

Conception: Astrid Matecki

Synopsis : Gérard Vandervelde, flûtiste de renommée internationale, est un vétéran de la Grande Guerre. Officier de réserve dans l’aviation belge, il est rappelé sous les armes dès l’invasion allemande de la Pologne en 1939. Non seulement la guerre va se porter sur l’ouest de l’Europe avec l’assaut de la Belgique le 10 mai 1940, mais une autre menace se dessine dans l’ombre.

Dans l’Allemagne nazie, Otto Hahn est arrivé à réaliser la fission nucléaire. Ses confrères savants sont d’emblée arrivés à la conclusion que cette réaction en chaîne peut produire une explosion d’une force inconnue. Les milliers de morts de la guerre qui vient de commencer pourraient n’être qu’un prélude dantesque aux aspirations d’une dictature qui procède à l’élimination de populations entières au nom de prétendues théories raciales.

Mais ce n’est pas tout !

Notre Doyen, Jean Jossart nous revient également avec une nouvelle romance, mais cette fois, constellée de science-fiction.

Si vous avez aimé « Un monde d’éternité » et « Insaisissable Francisca », vous tomberez sous le charme de

« L’Étrangère du Verseau ».

Conception: Laurie Pouilleau

Synopsis : Romancier-amateur, complémentairement à ses activités professionnelles et rigoureuses d’astrophysicien, Stephen, la quarantaine naissante, s’était découvert une passion pour l’écriture et profitait à présent de la fin des vacances pour se lancer dans la rédaction d’une nouvelle histoire. 

C’était la mi-mars. Le ciel était extraordinairement lumineux en ce début d’après-midi.

Regardant par la fenêtre, Stephen eut l’attention attirée par l’éclat d’un objet brillant qu’une pie tenait dans son bec. Curieux, il suivit la piste de l’oiseau voleur et découvrit sur un talus de détritus abandonnés, une boîte contenant quelques bijoux et des tablettes d’argile couvertes de caractères ressemblant étrangement à de l’écriture cunéiforme.

Quelle était la nature de ces objets ? Étaient-ils authentiques ? 

Tout ceci avant de vous annoncer très bientôt les sorties du printemps.

Mais nous n’en dirons pas plus pour le moment.Rendez-vous donc sur notre boutique en ligne ou chez votre libraire pour y retrouver nos deux nouveautés !

La collection Teensies by LiLys accueille un petit nouveau !

C’est donc l’une de nos premières autrices qui sortira le 20 novembre prochain son tout premier format poche dans la Collection Teensies By LiLys, la pétillante agitatrice de neurones : Brigitte Guilbau !

« Le Prématuré qui voulait naître sous le signe du scorpion et tutoyer les étoiles » regroupera cinq nouvelles :

  • Le prématuré qui voulait naître sous le signe du Scorpion.
  • Le marché aux esclaves de Kiev. 
  • Je prie Wakantanka 
  • Le journal d’une femme oubliée. 
  • Le prématuré qui voulait tutoyer les étoiles. 

Cinq nouvelles emplies de détermination, de choix, de doutes.

Synopsis :

Et si nous n’étions pas celui que nous pensons être. Nous nous croyons tellement importants, investis de nos certitudes, nos origines, notre race, notre culture, notre lignage.

Nous nous entretuons en leur nom.

Fidèle à sa devise d’agiter vos neurones, Brigitte nous entraîne sur des pistes de réflexion sur le sens de la vie, de la famille, de l’appartenance que nous imaginons déterminées par nos origines.

Une belle gifle aux certitudes et aux préjugés.

Vous pouvez d’ores et déjà précommander le nouvel ouvrage de Brigitte sur notre boutique en ligne celui-ci vous sera livré après le 20 novembre avec, peut-être, une surprise.

À très bientôtL’équipe de LiLys 

Les Teensies by LiLys arrivent !

D’accord mais que sont les Teensies.

Commençons par un peu d’explications sur le nom:

Teensy est une forme familière en anglais pour dire Tiny, qui lui, en français vaut dire : mini.

Vous l’avez donc compris, Teensies est notre collection de livres de poche. Nous le savons, nous ne sommes pas les seuls à lancer ce type collection ces derniers temps, mais pour tout vous dire elle est en préparation depuis plusieurs années (un peu plus de trois ans) parce que nous tenions à travailler avec des opérateurs d’Europe de l’Ouest, pour réduire notre empreinte carbone et faciliter les contacts professionnels avec les acteurs du secteur littéraire proches de chez nous. Et cette recherche nous a pris un peu plus de temps que prévu.

Cette collection aurait dû voir le jour dans la première moitié de 2020, mais notre microscopique envahisseur en déclarant la guerre sanitaire, nous a forcé à repousser le lancement. Tant parce qu’il aurait été malvenu de lancer une nouvelle collection en pleine pandémie que parce que la réalité financière due à la situation ne nous le permettait plus. Pour rappel nous sommes une ASBL et donc les moyens ne sont pas ceux des grosses structures et nous n’avons eu droit à aucune aide COVID.

Vous pourriez dire qu’un livre de poche coûte moins cher à la fabrication vu qu’on le vend moins cher, mais la réalité de terrain est tout autre , nous ne sommes pas dans la même configuration et pour réduire les coûts d’impression et pouvoir vous offrir un prix abordable, nous sommes passé en offset pour cette collection et malgré le coût réduit par exemplaire, le coût à l’achat reste un faramineux budget.

La conception de la charte graphique revient à notre équipe de graphistes et notamment Laurie Pouilleau avec l’assistance d’Astrid Matecki, déjà actives sur nos couvertures et trois titres sont normalement prévus cette année dont un nouveau Brigitte Guilbau..

Qui sera donc le premier des Teensies ? Vous la connaissez pour sa trilogie (nous devrions dire quadrilogie) absurde Pickwik, pour Nos Folies ordinaires et ses autres titres tels que Les amants d’Henriette et En souvenir de Tante Barjo, il s’agit d’Eva Giraud. Mais ce se sera pas un des livres déjà présents au catalogue qui inaugurera la collection, non, ce sera un de ses anciens titres dont une adaptation en court métrage, par Valentin Bianco, a déjà eu lieu, j’ai nommé Gamin .

D’accord, mais qui est ce Gamin ? Quelle est son histoire ?

Le synopsis :

« Gaspard a la vingtaine, il est étudiant et depuis quelques mois, il est SDF.
Judith est une femme froide qui ne sourit jamais sincèrement et ne supporte pas les gens. Le hasard les amène pourtant à se rencontrer, à s’apprivoiser, et de nouveau à apprivoiser la vie. »

Rendez-vous sur notre boutique pour y découvrir GAMIN (Egalement disponible pour le moment en numérique sur les plateformes dédiées à ce format.

A très bientôt,

L’équipe de LiLys 

Réouverture de la boutique en ligne pour l’Europe !

Après presque trois mois à nous concentrer sur nos lecteurs belges pour les raisons que l’on connaît : nous revoici à l’international !

Nous vous avons donc préparé deux préventes des sorties libraires de septembre et une petite surprise en fin d’annonce.Première des deux exclusivités ? Le deuxième tome de la série « Foi d’animal » et nous espérons sincèrement que « L’envol de l’aigle » vous plaira autant que le tome 1: «Sous le signe du Lion ».

« Constantin Gonfalon avait l’intime conviction de les avoir bel et bien semés. Cela lui procurait une sensation de supériorité. 

Les autoroutes et leurs péages truffés de caméras étant des nasses dans lesquelles le gros poisson qu’il était risquait de se faire prendre, il avait fait le choix du réseau secondaire. 

Gonfalon vivait cette fuite comme un thriller dont il aurait été l’invincible héros. Chaque fois qu’il mettait une ville derrière lui, il se voyait dans la peau de Cary Grant esquivant les dangers que ses poursuivants avaient placés sur son chemin dans « La mort aux trousses ». Après un premier tome intense, mêlant La Fontaine et Orwell, « L’envol de l’aigle », tome 2 de la saga « Foi d’animal » vous emmènera au cœur d’une nouvelle épopée palpitante.

Deuxième exclusivité : le tout nouveau roman de Brigitte Guilbau « Un papillon sur la banquise » qui cette fois, traitera du harcèlement scolaire et de ses dérives.

« Frédérique part pour l’Afrique avec la dernière lettre de son fils Manuel. 

Pourquoi s’envole-t-elle au pays des maisons sans adresse ?

Pour que les mots du mal qui la ronge sortent enfin.Elle a appris trop tard le harcèlement qu’il vivait dans son établissement scolaire. Elle ignorait que le cauchemar commençait pour lui dès le réveil et que l’horreur prenait l’apparence de ses copains de classe. Que faire lorsque ces lieux de savoir et de vivre ensemble que sont les écoles deviennent ceux qui nous tuent ? »

Vidéo de présentation:

Pour vous remercier de votre soutien, pour vous dire que nous pensons aussi à vous dans la mesure de nos possibilités, nous vous proposons une réduction sur vos frais de port, et ce, sur tout le catalogue, avec le code :

Nous espérons vous retrouver tous très bientôt !

L’équipe de LiLys !