Foi d’animal: Sous le signe du Lion

Illustration Astrid Matecki

Diego Ballestra était le plus âgé du groupe de cinq personnes, provenant d’univers diamétrale- ment opposés, qui squattait le bâtiment désaffecté situé à une bonne centaine de mètres de la gare de Drancy. Une gare, jadis, célèbre pour son rôle dans l’horrible transhumance vers les camps de la mort. À croire que le destin de cet endroit se résumait à voir passer les victimes des divers fléaux agrémentant l’histoire de France.

Ensemble, au bout de quelques mois de cohabitation, ils avaient formé une confrérie du sor- dide et de l’inavouable jusqu’au jour où tout bascula, et ce au grand dam de certains citoyens se croyant au-dessus des gens et des lois.

« Foi d’animal » est un roman noir dépeignant telle une caricature, une société malade bien de notre temps.

SORTIE LE 30 mai 2019